Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
mystiqueorthodoxe.over-blog.com

Vie de Saint Jean Maximovitch : Belgrade et les exploits ascétiques

13 Janvier 2017 , Rédigé par Albanor Publié dans #Saint Jean Maximovitch, #Ascétisme

 

En 1921, pendant la guerre civile en Russie, le futur archevêque, ainsi que ses parents, ses frères et sa sœur, a été évacué à Belgrade, où lui et ses frères entrèrent à l'Université de Belgrade. Un frère est diplômé de la faculté technique et devient ingénieur, l'autre est diplômé en droit et a servi dans la police yougoslave. Michael lui-même est diplômé en 1925 à la faculté de théologie. Alors qu'il était étudiant, il a travaillé pour sa vie en vendant des journaux.

En 1924, Michael a été ordonné lecteur dans l'église russe à Belgrade par le métropolite Antoine, qui a continué d'exercer une grande influence sur lui; et Michael à son tour a montré le plus grand respect et dévotion à son supérieur. En 1926, le métropolite Antoine le tonsure moine et l'ordonne hiérodiacre dans le monastère Milkov, en lui donnant le nom de Jean, d'après le propre parent éloigné du futur archevêque, Saint Jean (Maximovitch) de Tobolsk. Le 21 Novembre de la même année Fr. John a été ordonné hiéromoine.

La ville de Bitol était dans le diocèse de Okhrida. A cette époque, l'évêque de ce diocèse au pouvoir était Nicholas Velimirovich, et a remarqué ses talents de prédicateur, poète, écrivain et inspirateur du mouvement religieux populaire. Et lui aussi, autant que le métropolite Antoine, a apprécié et aimé le jeune hiéromoine Jean, et lui-même a exercé une influence bénéfique sur lui. Plus d'une fois on l'entendit dire: «Si vous voulez voir un saint vivant, aller à Bitol au père Jean."

Car, en effet, il a commencé à devenir évident que c'était un homme tout à fait extraordinaire. Ses propres étudiants étaient les premiers à découvrir ce qui était peut-être le père du grand exploit de l'ascétisme. Ils ont remarqué tout d'abord qu'il est resté longtemps debout après que tout le monde se soit couché ;  il allait à travers les dortoirs la nuit et ramassait des couvertures qui étaient tombées vers le bas et couvrait les traverses sans méfiance, faisant le signe de la croix sur eux. Enfin, il a été découvert qu'il ne dormait presque pas, et jamais dans un lit, lui permettant seulement une heure ou deux chaque nuit de repos inconfortable dans une position assise ou penchée sur sur le sol en prière devant les icônes. Des années plus tard, il fut admis que depuis la prise des vœux monastiques qu'il avait pris, il n'avait pas dormi couché dans un lit. Une telle pratique ascétique est très rare ; et pourtant elle est pas inconnu à la tradition orthodoxe.

L'Archevêque Averky du monastère Jordanville Sainte Trinité, alors un jeune hiéromoine en Carpatho-Russie, fut témoin de la profonde impression du hiéromoine Jean  sur les étudiants du séminaire. Quand ils sont rentrés chez eux en vacances, ils parlèrent de leur instructeur extraordinaire qui priait sans cesse, servait la Divine Liturgie ou au moins recevait la sainte communion tous les jours, à jeun strictement, ne dormait jamais couché, et avec un véritable amour paternel, leur inspirait les idéaux élevés du christianisme et de la Sainte Russie.

En 1934, il a été décidé d'élever le hiéromoine Jean au rang d'évêque, bien que cela  était loin de son esprit. Une dame qui le connaissait raconte comment elle l'a rencontré  sur un tramway à Belgrade. Il lui a dit qu'il était en ville par erreur, ayant été envoyé à l'endroit d'un autre hiéromoine Jean, qui devait être consacré évêque! Quand elle le vit le lendemain, il lui a fait savoir que la situation était pire qu'il ne l'avait pensé: il lui dit qu'on souhaitait le faire évêque ! Quand il a protesté que cela était hors de question, car il avait un défaut de la parole et ne pouvait pas énoncer clairement, il lui a été dit que le prophète Moïse avait eu la même difficulté.

La consécration a eu lieu le 28 mai 1934. Vladyka fut le dernier évêque consacré par le métropolite Antoine, et qui avait une extraordinaire haute estime en ce vénérable hiérarque, comme le stipule une lettre qu'il a envoyé à Mgr Dimitry en Extrême-Orient. Le métropolite, qui avait reçu une invitation à une retraite en Chine, a écrit: «Cher ami, je suis très vieux et incapable de voyager ... Mais à ma place, de mon âme et de mon coeur,  je vous envoie Mgr Jean ce petit, frêle ! Un homme, qu'on regarde presque comme un enfant, mais qui est en réalité un miracle de fermeté ascétique et de rigueur dans notre temps d'affaiblissement spirituel total ». Vladyka a été affecté au diocèse de Shanghai, en Chine.

Extrait de http://www.pravoslavie.ru/english/54575.htm

Evêque Alexandre

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article