Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
mystiqueorthodoxe.over-blog.com

Les mystères du Noël iranien

6 Janvier 2017 , Rédigé par Albanor Publié dans #Orthodoxie en Iran, #Noël, #Eglise Catholique, #Islam

 

Photo © AFP 2016 ATTA KENARE

En savoir plus: https://fr.sputniknews.com/societe/201612261029360403-noel-iran-traditions/

 

En Iran, Noël est célébré non seulement par la communauté chrétienne, mais aussi par les musulmans. Sputnik dresse un bref aperçu de l'histoire et des traditions de la fête dans le pays.

Les premiers représentants du christianisme — persécutés à l'époque — ont fait leur apparition au IIe siècle av. J.-C. Actuellement, à en juger par les données du dernier recensement, l'Iran abrite un peu plus de 100 000 chrétiens, soit moins de 1 % de la population totale du pays.

Curieusement, ils représentent diverses églises : l'Église arménienne apostolique en Iran, l'Église assyrienne d'Orient, l'Église orthodoxe géorgienne et l'Église catholique chaldéenne. Aujourd'hui, les chrétiens, en tant que minorité religieuse reconnue, jouissent de la liberté religieuse. Ainsi, ils peuvent célébrer des cultes et d'autres rites d'après leur calendrier. Naturellement, l'une des plus importantes fêtes est Noël.

La majorité des communautés chrétiennes en Iran célèbrent Noël le 25 décembre. Dans l'Église assyrienne d'Orient il porte le nom de « Petite fête ». Les festivités commencent par des cérémonies religieuses avec un habillage musical, puis se tiennent des performances — les scènes de la Nativité du Christ, surtout celle de l'arrivée des rois mages, et les enfants lisent des psaumes.

Le jour du petit déjeuner de Noël, on mange de la kharisa, l'un des plats les plus populaires de la région, déjà mentionné dans des textes pahlavis. La kharisa, ou encore garisa, est une bouillie de céréales et de viande et sa préparation en grandes quantités peut prendre toute une nuit. Après le petit déjeuner, les gens se rendent à l'office avec leurs œuvres culinaires : le service divin se déroule souvent parallèlement au concours « Quelle elle la kharisa et la plus délicieuse ? »

L'Église apostolique arménienne célèbre de son côté l'Épiphanie et Noël le 6 janvier. Traditionnellement, les temples rallument toutes les veilleuses d'icônes et les bougies et l'hymne « Le grand sacrement divin » est chanté. Quarante jours après Noël, les membres de la communauté rendent visites à leurs amis et proches. Certes, ni le Nouvel an ni Noël ne se passent en Iran sans des symboles caractéristiques tels que l'arbre de Noël et le Père Noël.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

En savoir plus: https://fr.sputniknews.com/societe/201612261029360403-noel-iran-traditions/

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article