Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
mystiqueorthodoxe.over-blog.com

Gregory Raspoutine : les sources des calomnies (Partie 2)

29 Janvier 2017 , Rédigé par Albanor Publié dans #Gregory Raspoutine, #Russie, #Orthodoxie en Russie

Des recherches récentes depuis la chute du régime bolchevique en 1991, a conduit à plusieurs nouvelles études de Gregory Raspoutine par les historiens professionnels et même portant même le nom de vénération du "martyr Gregory" par certains, y compris par l'Ancien Nikolai Guryanov, avec la composition d'un acathiste et des icônes peintes. Jusqu'à présent, ces recherches sont non traduites dans le monde, parce que les éditeurs occidentaux ne traduisent que des œuvres calomnieuses comme celles du romancier soviétique Edvard Radzinsky, et non pas des œuvres écrites sur la vie non sensationnelle du pieux, ces nouvelles études russes des historiens professionnels comme les sept volumes par Sergey Fomin, et les livres par Alexander Bokhanov, Yury Rassulin, Igor Evsin, Tatiana Mironova, et Oleg Platonov nous conduisant à adopter une vision très différente.

Tous les mythes sur Gregory Raspoutine ont été inventés à partir de 1910 par les jaloux du tsar, sans grand besoin d'imagination, parce qu'ils lui attribuaient ce qu'eux-mêmes ont fait, puisqu'ils parlaient eux-mêmes de leurs propres vices qu'ils pratiquaient. Ils étaient jaloux parce qu'ils voulaient le pouvoir du tsar et donc ont voulu discréditer les détenteurs légitimes de cette puissance, le tsar et sa famille, y compris les héritiers et son guérisseur, et la société chrétienne orthodoxe qui régnait sur et qu'ils détestaient. Et ces hédonistes riches et décadents ont répandu leurs mensonges et leurs ragots dans les salons mondains de Saint-Pétersbourg, parmi les riches débauchés et aristocratiques futiles, et dans la presse de caniveau de l'époque.

Ces sources inclus la ruse du grand-duc Nicolas Nikolaïevitch qui, un peu comme les généraux français et britanniques sur le front occidental, avaientt conduit leurs troupes au massacre et à la défaite, confiants dans l'infanterie et dla cavalerie contre les mitrailleuses, et ont dû être remplacées, les francs-maçons Maklakov, Dzhunkovsky et le journaliste bidouille Amfiteatrov, l'apostat défroqué Sergey (Iliodor) Trufanov, l'homme politique Goutchkov, les athées Milioukov et Gorky, le menteur Rodzianko, le pervers et occultiste Yusupov et Pourichkévitch le stupide. Ils étaient tous les traîtres qui voulaient imposer leur Russie païenne sur la Russie chrétienne. Ce sont ceux-là mêmes qui ont accusé Gregory Raspoutine de leurs propres péchés, ce qui est la raison pour laquelle leurs descriptions étaient si éloquente.

Ils l'ont accusé de mensonge, de débauche et d'ingérence dans les affaires de l'Etat, dans tout ce qu'il faisait et aspirait à faire. Appartenant à l'élite, ils étaient dans un tel état de d'illusion démoniaque, qu'ils se sont même convaincus qu'ils rendaient à la Russie un service, en flattant leur vanité et le complot contre le tsar et ses fidèles, y compris le guérisseur de l'héritier, et ainsi le pouvoir. Ils croyaient en leur propres calomnies, alors qu'en fait, ils parlaient de leurs propres péchés. Gregory Raspoutine était le bouc émissaire utile inventé par «princes et les fils des hommes» pour justifier leur ambition impitoyable.

Extrait de http://www.pravoslavie.ru/english/96664.htm

http://www.pravoslavie.ru/english/96664.htm

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article