Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
mystiqueorthodoxe.over-blog.com

Les honteuses calomnies et la vérité sur Gregory Raspoutine : Partie 1

28 Janvier 2017 , Rédigé par Albanor Publié dans #Gregory Raspoutine, #Russie, #Orthodoxie en Russie

 

Ne mettez pas votre confiance dans les princes, ni dans les fils des hommes, en qui il n'y a pas d' espoir. 
Psaume 145: 3

Comme la vérité de Dieu commence à être révélé, donc tout en Russie va changer. 
Elder Nikolai (Guryanov)

 

Mon intérêt pour Gregory Raspoutine a été déclenché par une émission de télévision il y a cinquante ans sur le cinquantième anniversaire de son assassinat. Bien que étant enfant, je ne pouvais pas enquêter sur les allégations formulées, je savais instinctivement qu'il y avait quelque chose de mal avec ce qui avait été dit. Je sentais une manipulation. Il y a 42 ans, je suis allé étudier au plus ancien collège d'Oxford, où le prince Félix Youssoupov, le meurtrier présumé de Gregory Raspoutine, avait étudié et visité la chambre "Yusopov", où le prince avait vécu. Je ne pouvais pas toujours comprendre l'histoire, puisque avec l'Union Soviétique et la Guerre Froide, je ne pouvais pas accéder aux archives de chaque côté. Voici les résultats des recherches ci-dessous : 

" Un prêtre-charlatan qui a manipulé les stupides, les femmes hystériques, un pervers sectaire et flagellant, un criminel qui a gouverné l'Empire russe, dictant toutes les politiques et faisant toutes les nominations politiques : oeuvres de Raspoutine? Un voleur de chevaux, un moine fou, une homme avec des pouvoirs hypnotiques pour corrompre, un débauché qui a organisé des orgies, un ivrogne (comme tous les Russes), un barbare primitif, un sataniste, un espion allemand, la raison de la chute de la Russie, même son nom signifie «dépravé». Je sais, j'ai lu le livre et vu le film ". Ainsi va la vue de la  personne occidentale moyennement instruite, également en grande partie celle du citoyen soviétique moyen. Cependant, ils sont tous les victimes endoctrinés dU même calomniateur et nous rappelle que le mot grec pour "calomniateur" est "o Diavolos", "le diable".

En réalité, rien de ce qui précède n'a été prouvé vrai, y compris qu'il était un débauché et un ivrogne, et la plupart de cela est manifestement faux. Cela est classique de la  russophobie autojustificative qui dit : "Les Russes sont primitifs, nous sommes supérieurs, donc nous pouvons faire tout ce que nous aimons." Il n'était certainement pas fou, jamais un prêtre, moine, voleur ou espion, jamais un sectaire flagellant ou un sataniste, et avait très peu ou pas d'influence politique. Il était un pieux paysan chrétien, marié avec trois enfants, qui ont donné l'aumône généreusement, compris les Saintes Ecritures mieux que les professeurs de la Bible, et était si pieux que Dieu lui a donné des pouvoirs miraculeux de la guérison. Quant à son nom, un surnom, il était courant dans sa partie de la Sibérie et désigne quelqu'un qui vit là où les routes sont mauvaises.

D'autre part, ce que nous savons, et cela depuis la publication des mémoires du prince Nikolay Zhevakhov dans les années 1920, est qu'il a été assassiné par des espions britanniques, avec la coopération des riches, décadent, jaloux et apostates russes aristocrates, un prince travesti qui se mêlait dans l'occulte et a sauvagement et rituellement battu le cadavre de Gregory Raspoutine, comme le franc-maçon sadique et décadent prince Youssoupov se vantait de faire, un politicien plus ou moins fasciste, un autre prince Romanov de la morale notoirement lâche qui a trahi son parent le tsar. Chacun d'entre eux par leur trahison meurtrière, indirectement, remis la Russie vers les bolcheviks génocidaires et de leur idéologie étrangère importée depuis trois générations, soit 75 années de tourment infernal.

Ce que nous savons aussi, c'est qu'il était très respecté comme un "aîné", un starets, pour ses dons miraculeux de guérisseur, par d'innombrables clercs et laïcs, et que les incroyables calomnies contre lui ont été inventées par des sources de corruption, à la fois juste avant la Révolution et immédiatement après, quand son corps a été déterré et incinéré par des fanatiques, peur que la vénération en Gregory Raspoutine ne se mettre à croître. Toutes ces calomnies et commérages aveugles qui ont répartis à ce jour par les médias sensationnalistes d'Hollywood, par des écrivains, des occidentaux et des soviétiques, et par les émigrés aigris qui ne pouvaient pas accepter leur responsabilité pour leur auto-punition de l'exil. Ils poursuivaient leurs mensonges et scandales pour ce faire de l'argent. 

Archiprêtre Andrew Phillips, 

Extrait de http://www.pravoslavie.ru/english/96664.htm

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article