Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
mystiqueorthodoxe.over-blog.com

Vie et oeuvres de Saint Stefan le Grand de Moldavie (+1504)

16 Décembre 2016 , Rédigé par Albanor Publié dans #Orthdoxie en Moldavie, #Stefan le Grand

Stefan de Moldavie, est né en 1434 de chrétiens dévots. Il était le fils d'Alexandre le Bon. Marie, sa mère, après la mort cruelle de son père, mit alors des vêtements noirs et sans relâche pria Dieu pour que le pays ait un gouverneur pieux et pour la protection de son fils Stefan. 

Etant jeune, Stefan reçut une éducation de base, dans l'esprit de la foi traditionnelle, comme respecter les souvenirs des héros et des traditions de la nation. Il fut formé au maniement des armes. Il a donc appris la religion de sa nation, et les grands hommes et traditions qui avaient fait et faisaient sa nation. Il eut confiance en cela toute sa vie. Il avait appris la vertu des vertus, soit la crainte de Dieu. 

Après cette terrible nuit où son père fut tué, Stephen est resté orphelin. Il apprit alors beaucoup de l'ermite Daniel, qui lui donna une forte foi en Dieu. Après avoir erré un certain temps, au moment approprié, avec l'aide de Dieu, il prit le trône impérial de Suceava en l'an 1457. Les gens qui l'entouraient étaient de grands conseillers, le clergé, les marchands et tout le peuple, qui crièrent d'une seule voix : "Dans de nombreuses années, Dieu se souviendra de votre gouvernance". Et en effet, il régna un demi-siècle, avec des années bénies, par la sagesse et le sacrifice de la foi pour son peuple.

Dans la période longue et fructueuse de son règne, Stefan le Grand a démontré précisément son intention qu'il avait fait des valeurs chrétiennes. D'une part en respectant le passé et la tradition avec révérence, d'un autre côté en ouvrant au monde son coeur. Ainsi, il a su répondre aux besoins de son peuple, qui dans les moments difficiles se sont révélés de grands soldats défendant la patrie. Il avait une foi inébranlable en Dieu et respectait le devoir de servir la nation. 

Le pieux souverain Stephen était un gardien diligent de la mémoire des événements historiques de la nation. IL a profondément rénové le pays, par de grandes institutions fondatrices. Il s'est sacrifié pour la préservation des frontières de la nation, et pour l'Eglise Orthodoxe dans le pays. Pour cela, la communauté chrétienne de Moldavie et les chroniqueurs de son temps, l'ont considéré comme un homme humble méritant l'auréole de la sainteté par gratitude, en lui offrant la gloire appropriée  à sa mort. 

Pour la Moldavie, mais aussi pour l'ensemble de l'Europe du Sud, la seconde moitié du 15ème siècle, était une période historique troublée par des révolutions menaçantes. Quatre ans avant l'avènement de Stefan le Grand au trône de Moldavie, en 1453, les turcs musulmans ont créé une plaie sur le visage et le coeur du Christianisme, et le chrétien se devait combattre avec la Sainte Croix dans une main, l'épée dans l'autre. Au début du règne du pieux gouverneur, les pays roumains, notamment la Moldavie, ont été un pilier pour le renforcement de l'orthodoxie. Le souverain moldave a offert beaucoup d'aide et de nombreux dons au Mont Athos et dans l'ensemble du christianisme oriental. L'histoire mentionne en détail les relations bénéfiques qu'il a eues avec Ohrid, la Serbie, Kiev et Moscou. 

Soutenu par le métropolite de Moldavie, l'Aîné George, par les évêques et tout le peuple, le Grand Stefan a fait de grands et pénibles efforts pour préserver et transmettre l'héritage ancestral de l'Orthodoxie, sa spiritualité, sa culture, l'art et l'organisation politique. Le patrimoine autochtone, mais aussi l'héritage spirituel de Byzance. 

Depuis le début de son règne, Stefan le Grand voyait les risques pour les frontières de son pays qui était menacé. Après la chute de Constantinople, l'armée turque longeaient les rives du fleuve du Danube, pour ouvrir une voie pour le croissant musulman sur l'Europe. Géographiquement, la Moldavie était menacée par l'Empire Ottoman plus que les autres pays européens. Il était donc naturel que non seulement le territoire moldave allait être envahi, mais la foi chrétienne s'en trouverait touchée. L'Eglise Orthodoxe était La nation. La bénédiction de Dieu touchait ce gouverneur, et grâce à la foi chrétienne et la vertu, grâce à la bravoure et la force des braves de l'armée moldave, il est devenu un grand souverain chrétien et brillant commandant de l'armée, et protecteur infatigable de l'Eglise Orthodoxe et de la nation moldave. Il protégea le pays contre les Turcs et lutta pour l'indépendance de la Moldavie, protégea l'Eglise traditionnelle et la foi orthodoxe.

Le fait que le Grand Stefan a réalisé une série de guerres victorieuses, a présenté son mérite et ses vertus inestimables, parce que dans toutes les batailles il a été obligé de protéger le pays contre les Turcs, pris d'assaut, qui visaient à la dévastation de la Moldavie et à l'extinction de son peuple chrétien. Le gouverneur de la Moldavie a démontré dans chacun de ses mouvements, son amour pour la nation et l'honneur de ses ancêtres, objectif fondamental de l'Eglise Orthodoxe, être proche de son peuple et de son armée. "Stefan fit du droit divin la règle du pays de Moldavie, instituant la Sainte Foi et l'amour des paroles du Seigneur...". Ce passage est l'un des nombreux textes similaires de son temps, contenu dans les paroles de Abba Dorotheus, ermite de l'année 1475. En l'an 1479, il construit des murs solides pour protéger la forteresse de Alba. Les fondateurs ont dédié ce travail à Dieu. Dans une inscription dans la grande église du monastère de Neamt, qui remonte à 1497, nous lisons : "Seigneur Jésus, acceptez cette église, que j'ai construit pour vous aider à votre gloire et votre honneur pour votre sainte et glorieuse ascension de la terre au ciel, Seigneur, avec votre miséricorde, maintenant et toujours et à perpétuité. Stefan...".

Stefan le Grand savait et avait vécu l'enseignement de notre Eglise orthodoxe en profondeur. Il a montré qu'il comprenait son contenu avec profondeur, mais aussi par la création de travaux chrétiens, monastères et églises. La foi sans les oeuvres est comme un corps sans âmes. Il savait à bon escient que les oeuvres chrétiennes étaient plus importantes que l'ordre séculier. Ainsi, toutes les oeuvres de Stefan  le Grand sont merveilleuses. Stefan le Grand a prouvé qu'il savait vaincre l'orgueil, mais aussi écraser des ennemis avec sa vigueur physique. Un petit pays comme la Moldavie, était aidé dans sa victoire par la bonté du Christ Roi. 

Courageux par ses bras et ses pensées, toujours avec des principes de justice, de bonté et d'humilité, Stefan n'a jamais craint pour sa vie. Avec l'épée à la main, debout face à la peur de la mort, il a défendu sa patrie et la religion de ses ancêtres. Et avec ses pieds debout sur le roc, il était le Christ lui-même. Après chaque bataille, il levait les bras à Dieu dans un sanctuaire, à genoux, et criant du fond du coeur : "Tu as surmonté le combat Seigneur. En toi la victoire appartient...". Il avait la prière de Jésus à ses lèvres. Même s'il perdait, il pensait à Dieu. 

L'ermite Daniel, son père spirituel, le conseilla un jour alors qu'il était inquiet de l'avenir de son pays à cause de l'expansionnisme turc, et il l'a encouragé et conseillé de protéger le pays et le Christianisme de la main des infidèles. Après chaque bataille, il construisait une église ou un monastère, même en cas de défaite. Ainsi, il a mené 47 guerres gagnantes, et construit 48 églises ou monastères en Moldavie, qui sont aujourd'hui tenus encore, comme des remparts solides et des preuves irréfutables de l'alliance avec Dieu, qui épargne les ravages du temps. 

Dans une chronique turque, il est rapporté que la mère du Sultan, après une victoire de Stefan le Grand sur les Turcs à Vaslui le 25 janvier 1475, écrit : "Les soldats turcs avaient subi un désastre durant cette bataille". Le chroniqueur turc Dar Eddin a écrit : "Ce fut une bataille terrible et elle a presque coupé nos soldats en pièces. Seul Suleiman Pacha avait réussi avec beaucoup de difficultés à s'échapper"  Stefan le Grand, écrit : "Le Roi des Turcs voulait ruiner la chrétienté, et anéantir le Christianisme.. Le Pacha a envoyé contre notre pays une grande armée.. Nous avons obtenu l'épée à la main et avec l'aide de Notre Seigneur et Dieu Tout-Puissant, la victoire sur les ennemis du Christianisme. Nous les avons battus et piétinés avec nos pieds. Pour cette victoire, nous glorifions Notre Seigneur Jésus-Christ. Notre pays est la porte du Christianisme, que Dieu a gardé jusqu'à présent. Mais si cette porte, qui est notre patrie, devait être détruite, l'ensemble de l'Europe et le Christianisme seraient en grand danger.. Pour notre part, nous nous engageons dans la foi chrétienne et le serment de notre hégémonie, que nous allons défendre courageusement et se battre jusqu'à la mort pour notre foi chrétienne, nos dons et la vie..."

Le Dieu Très-Haut a toujours béni la vie et les oeuvres de Stefan le Grand. Lors d'une bataille, le chroniqueur Gregory Oureke dit que le temps de la bataille, Stefan le Grand a vu une apparition miraculeuse du grand martyr Procope, voler en l'air avec son cheval et tirant avec bravoure, donnant la victoire des soldats moldaves. La Sainte Croix était toujours l'arme invisible de Stefan le Grand, et non l'épée, qui sans la croix du Christ, ne peut protéger les soldats. 

Afin de protéger la foi orthodoxe et la patrie, Stefan le Grand envoya une lettre au grand empereur de la Russie Ivan III, à Moscou. Il rappela au roi Ivan le besoin d'une unité constante des états chrétiens unis pour faire face au danger musulman venant de Turquie, ainsi que les Tatars. Il est écrit que la Moldavie est en grand danger à cause de l'invasion turque. Il parle de la chute de Constantinople, à cause de nos péchés, et conclue sa lettre tristement : "Je suis resté seul devant un si grand risque, mais Dieu Tout-Puissant ne m'a jamais abandonné".

C'est en 1504 qu'il meurt, à 70 ans, entouré de ses conseillers, famille, soldats et tous les gens, qui adoraient l'homme comme le Messie. Dans une peinture qui se trouve au monastère Vatopedi du Mont Athos, il est dit que Stefan le Grand fut un prince très jeune, qui vécut des aventures tout au long de sa vie difficiles. Mais toute sa vie, il était avec Dieu, qui l'approvisionnait de la meilleure des façons. 

Sa tombe est située dans l'église principale du monastère de la Poutna, qui depuis 500 ans est illuminée par une lampe à huile, avec grand respect pour ce grand roi, martyr de la foi, et athlète du Christ. Il est connu sous ces termes parmi le peuple roumain et moldave. 

Le Saint Synode de l'Eglise Orthodoxe roumaine en 1992, après la chute du régime communiste, a fait la reconnaissance formelle des Saints, dont Stefan le Grand. 

Tiré du Livre "Saints de l'Eglise Orthodoxe Roumaine",

Extrait de Impantokratoros.gr

http://impantokratoros.gr/E58FBC06.el.aspx

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article