Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
mystiqueorthodoxe.over-blog.com

La résurrection du fis de la veuve à Naïn : la victoire sur la mort

10 Décembre 2016 , Rédigé par Albanor Publié dans #Evangile selon St Luc, #Mort, #Jésus Christ, #Résurrection

La résurrection du fils de la veuve à Naïn

Jésus-Christ est le vainqueur de la mort... Cette mort qui demeure toujours une énigme dans nos vies. La mort est met à l'épreuve le sens de notre vie. Mais le Christ, par sa résurrection, a vaincu la mort pour se racheter lui-même pour le bien de ceux qui sont sous le pouvoir de la mort. 

Après la résurrection de la mort du Christ, sa naissance nous donne la vraie vie. Mais malgré cela, l'homme a cependant encore peur de la mort. Celui qui croit en Christ et est situé près de Lui, doit vivre sa vie et ne doit pas avoir peur. En participant à la vie sacramentelle de l'Eglise (le baptême, la confession, le repentir), en participant à la vie du Christ ressuscité, qui est le protecteur par excellence de la vie humaine. La résurrection du fils de Naïn est un signe de triomphe et de la protection de la vie. L'annulation de la mort qui a donné vie à l'enfant mort. 

Le Christ donne la vie, et le Christ la protège. C'est une transfusion sanguine dans nos propres veines. Le Christ assure la vie éternelle, et chaque fois que nous communions, nous sommes encore plus vers Lui dans l'éternité... 

Seul notre décision d'aller vers le Christ qui est la source de toute vie, nous donnera la vie après notre mort, éternellement. Parce que seule une véritable relation avec Dieu élimine la menace et le visage terrible de la mort. 

"Le jour suivant, Jésus alla dans une ville appelée Naïn ; ses disciples et une grande foule faisaient route avec lui. Lorsqu'il fut près de la porte de la ville, voici, on portait en terre un mort, fils unique de sa mère, qui était veuve ; et il y avait avec elle beaucoup de gens de la ville. Le Seigneur, l'ayant vue, fut ému de compassion pour elle, et lui dit : "Ne pleure pas ! Il s'approcha, et toucha le cercueil. Ceux qui le portaient s'arrêtèrent. Il dit : "Jeune homme, je te le dis, lève-toi ! Et le mort s'assit, et se mit à parler. Jésus le rendit à sa mère. Tous furent saisis de crainte, et ils glorifiaient Dieu, disant : Un grand prophète à paru parmi nous, et Dieu a visité son peuple. Cette parole sur Jésus se répandit dans toute la Judée et dans tout le pays d'alentour."

Evangile de Jésus-Christ selon Saint Luc, Chapitre 7, versets 11 à 17 : 

« Le jour suivant, Jésus alla dans une ville appelée Naïn ; ses disciples et une grande foule faisaient route avec lui. Lorsqu'il fut près de la porte de la ville, voici, on portait en terre un mort, fils unique de sa mère, qui était veuve ; et il y avait avec elle beaucoup de gens de la ville. Le Seigneur, l'ayant vue, fut ému de compassion pour elle, et lui dit: Ne pleure pas! Il s'approcha, et toucha le cercueil. Ceux qui le portaient s'arrêtèrent. Il dit: Jeune homme, je te le dis, lève-toi ! Et le mort s'assit, et se mit à parler. Jésus le rendit à sa mère. Tous furent saisis de crainte, et ils glorifiaient Dieu, disant : Un grand prophète a paru parmi nous, et Dieu a visité son peuple. Cette parole sur Jésus se répandit dans toute la Judée et dans tout le pays d'alentour. »

Extrait de Agiabarbarapatras,

http://agiabarbarapatras.blogspot.fr/2008/10/blog-post_19.html

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article