Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
mystiqueorthodoxe.over-blog.com

St Nicholas Vélimirovitch : Julien l'Apostat, où l'histoire se répétant aujourd'hui

23 Novembre 2016 , Rédigé par Albanor Publié dans #Nicholas Vélimirovitch,

St Nicholas Vélimirovitch

St Nicholas Vélimirovitch

 

Les adversaires du Christ, par leur lutte contre ce dernier, réalisaient toujours les résultats opposés à ceux escomptés.

 

Au lieu d'arriver à stopper le Christianisme et l'annihiler, bien au contraire, ils l'ont élargie et l'ont rendu plus fort. Au lieu d'assécher le Christianisme, ils ont pour ainsi dire, inondé le monde entier de celui-ci.

 

Où un martyr est tombé, une entreprise de chrétiens a été créée ; où la honte a été commise, la gloire a germé ; où il a été dit la fin du Christianisme, il y eut le début de récoltes luxuriantes.

 

Malgré tous les considérations internationales et les coutumes, Julien l'Apostat (331-363), à cause de son fanatisme idolâtre, a tué les émissaires de la paix qu'étaient Manuel, Ismael et Sabel. Julian a ainsi multiplié le nombre de Chrétiens, et augmenté le nombre de martyrs, et a ainsi accéléré sa propre fin et celle du paganisme. 

 

Directement et à contre-coeur, Julien l'Apostat a aidé à la diffusion du Christianisme, non seulement par ses persécutions anti-chrétiennes, mais aussi par ses déclarations négligentes. Ainsi, dans des discussions avec des Chrétiens, Julien a dit : "Christ n'a fait rien dans Sa vie qui mériterait la gloire, sauf si c'est compté comme un grand acte, qu'Il a guéri le boiteux, écrasé les démons, rendu la vue aux aveugles." Ô misérable Julien ! Comme si rendre la vue à un aveugle n'était pas un grand acte, plus que parvenir à conquérir dix royaumes ! 

 

Comment alors avec de telles paroles, Julien l'Apostat, le plus grand traître du Christ après Judas, aurait-il pu reconnaître les miracles du Christ  

 

Prologue d'Ochrid,

 

de Saint Nicolas Vélirimovitch

 

Nota : ce texte de Nicolas Vélirimovitch, peut très bien s'appliquer encore aujourd'hui, avec les persécutions des chrétiens dans le monde, par Daesh et certaines autres communautés ultra-orthodoxes. Homine homino lupus, "l'homme est un loup pour l'homme".

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article