Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
mystiqueorthodoxe.over-blog.com

L'Holocauste d'aujourd'hui

30 Décembre 2016 , Rédigé par Albanor Publié dans #Avortement, #Icône

L'icône de l'avortement

Extrait de

http://www.orthodoxheritage.org/

Un iconographe, M. Kostas Vrousgos de Thessalonique, a peint une icône remarquable représentée ci-dessus, connue sous le nom de "L'icône de l'Avortement", avec la bénédiction de l'évêque Joseph de Arianzos. Elle a été publiée en milliers d'exemplaires. Sa Grâce a écrit le texte suivant à propos de l'avortement et l'icône, imprimé sur la face arrière de l'icône.

"Dieu est la source de toute la vie. La vie lui appartient. Son amour donne la vie à tous les organismes vivants et surtout à l'homme, qu'il a créé à son image et ressemblance. Nous vivons et existons en raison de l'amour débordant de Dieu. Comme dans cet amour débordant sacré de Dieu qui est la vie, chaque personne a un droit qui ne peut être enlevé. le Fils et le Verbe de Dieu est devenu humain, a été crucifié et est ressuscité pour  tous "afin que les brebis aient la vie" (Jean 10:10). Le don de Dieu de la vie est inviolable, et son assassinat est condamné par les Saintes Ecritures et la Sainte Tradition de l'Eglise (des Saints Pères, Synodes et chanoines). Celui qui enlève la vie, s'oppose au Donateur de vie, " Il a été meurtrier dès le commencement" (Jean 8, 44).

La vie humaine commence à partir du moment de la conception et de la fertilisation. L'Eglise croit cela, et il en va de la médecine contemporaine. En outre, la science de l'embryologie, avec l'aide de l'échographie et d'autres moyens technologiques admirables qui sont disponibles, a prouvé que le bébé à naître est "certainement un nouvel être humain, un nouveau membre de la société humaine, inséparable de chacun d'entre nous en aucune façon" (Dr Bernard Nathanson). Par conséquent, à partir du moment de la conception, la violation de la vie à quelque stade qu'il soit est un assassinat ! Autant que la mise à mort d'un adulte ou un adolescent, si bien est le meurtre d'un foetus par l'avortement,  à tout stade de la grossesse. C'est un assassinat lâche d'un être humain innocent et complètement non protégé, car il n'a aucune possibilité que ce soit de se défendre et de se protéger. 

Malgré tout cela, les diverses passions humains et en particulier la sensualité, l'endurcissement, la superficialité et l'indifférence, conduisent très souvent à l'avortement comme une "solution" d'une certaine grossesse "indésirable" ou autrement problématique ! Néanmoins, ce n'est pas une solution. C'est une manifestation de la rage des passions insondables ci-dessus mentionnées, qui caractérisent les âmes qui se trouvent en dehors de la vie de l'Eglise et de la crainte de Dieu. 

Je crois que la plus belle icône du talentueux iconographe M. Costas Vrousgos, exprime très clairement ce que toute l'Eglise veut dire à ses enfants sur ce sujet terrible, la calamité indescriptible de l'avortement, l'équivalent contemporain du tueur de bébé Hérode. La capacité de l'iconographe pour mélanger les couleurs, conduit par l'Esprit de Vérité, représente bien les causes du mal, les assassins de bébés innocents, la tristesse du Christ qui donne la vie, la solution et la nécessité de la repentance de la mère, tout aussi responsable, et le père sans amour et assistant du médecin meurtrier, et à toute autre personne associée au crime. La croix témoigne de la mère célibataire qui préfère le coût de la honte sociale plutôt que le meurtre de son enfant. La bénédiction de la famille chrétienne, par la Mère de Dieu, qui rend tout honneur à la mère qui allaite, comme la Mère de Dieu et le Bienheureux. Aucun autre commentaire n'est nécessaire". 

Evêque Joseph d'Arianzos d'Australie

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article